QUI NOUS SOMMES  

Le conseil d’administration du CAI

Jim Balsillie, Président du conseil

La carrière de Jim Balsillie dans le milieu des affaires canadien est unique. Il a occupé les fonctions de président et de co-PDG de Research In Motion (BlackBerry), une entreprise technologique qu’il a, à partir d’une idée, mise à niveau pour en faire une entreprise générant 20 milliards de dollars de vente sur le plan mondial.

Jim a co-fondé l’Institute for New Economic Thinking établi à New York, le Conseil canadien des innovateurs (CCI) situé à Toronto, le Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale établi à Waterloo ainsi que le centre pour les droits numériques et le conseil stratégique du DPI. Il préside actuellement le conseil d’administration du CCI et du CIGI et co-préside le CSDPI.  

M. Balsillie est le seul Canadien à avoir été nommé à l’US Business Council, et a représenté le secteur privé auprès du Groupe de haut niveau sur l’écoviabilité du Secrétaire général de l’ONU. Parmi les prix et titres qui lui ont été décernés, relevons : plusieurs grades honorifiques, le prix pour l’ensemble de sa contribution au Congrès mondial de la téléphonie mobile, le prix mondial de l’académie Priyadarshni en Inde, sa nomination au Temple de la renommée de l’entreprise canadienne, son inclusion aux 100 personnes les plus influentes au monde par le Time Magazine et trois nominations à la liste Barron des « meilleurs chefs de la direction du monde ».

Daniela Bassan, Q. C. (B.A., LL.B., LL.M)

Daniela Bassan est associée de Stewart McKelvey, un cabinet d’avocats à service complet dont les bureaux sont répartis dans tout le Canada atlantique. Diplômée d’Harvard, elle parle couramment quatre langues, préside le groupe de pratique du droit sur la propriété intellectuelle du cabinet et détient une certification de directrice juridique de projets. 

Daniela travaille avec un vaste éventail de clients dans le cadre de contentieux juridiques commerciaux complexes, qui touchent notamment des litiges transfrontaliers et internationaux. Elle a siégé à des conseils d’administrations et à des comités consultatifs indépendants des secteurs privé, public et caritatif. À cet égard, elle a participé à des initiatives de réformes juridiques au Canada et en Europe, et a été membre d’organismes spécialisés dans le commerce international. Elle est intervenue lors d’événements d’envergure nationale et internationale portant sur divers thèmes, dont l’innovation juridique et la technologie. 

De 2014 à 2020, Daniela a été la directrice de la Corporation commerciale canadienne.

Neil Desai 

Neil Desai remplit la fonction de cadre chez Magnet Forensics, une entreprise technologique canadienne, qui développe des logiciels judiciaires utilisés par plus de 5 000 organisations des secteurs de la police et de la sécurité nationale et autres organismes publics et privés dotés de pouvoirs d’enquête dans 95 pays. Il est également associé principal du Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale et de la Munk School of Global Affairs and Public Policy de l’Université de Toronto, de même que professeur à l’Université Singularity. Neil siège aux conseils d’administration de YMCA Canada, du Forum des politiques publiques et de ClearRisk Inc. 

Il a aussi occupé des postes de direction au gouvernement du Canada, à Affaires mondiales Canada et au Cabinet du Premier ministre. 

Maggie Fox

Entrepreneure en réseaux sociaux, Maggie Fox a fondé, en 2006, Social Media Group, la première agence entièrement consacrée aux réseaux sociaux au monde. Elle a, depuis, occupé sur le plan mondial des fonctions de direction en marketing dans le domaine des systèmes, des applications et des produits (SAP), a été deux fois directrice générale du marketing et a passé presque dix années à travailler bénévolement pour des conseils d’administration d’organisations nationales à but non lucratif, dont la Fondation des maladies du cœur et l’incubateur d’entreprises en démarrage DMZ de l’Université Ryerson. 

Maggie a été nommée parmi les 100 marketeurs les plus influents dans l’édition du 100e anniversaire du Marketing Magazine et le National Post l’a classée parmi les principaux innovateurs du Canada. Elle conseille actuellement les nouveaux PDG d’entreprises à forte croissance et travaille comme directrice de société indépendante pour Smile.io.  Elle siège aussi au conseil d’administration national de la Fondation des maladies du cœur, et est la vice-présidente du Conseil consultatif de l’Ontario.

Kyriakoula Hatjikiriakos (LLM)

Kyriakoula est la directrice principale des affaires juridiques des secteurs de la vente au détail, commerciale et internationale de la Banque Nationale du Canada (BNC). Elle est également chargée de diriger les initiatives de gestion du savoir de l’équipe juridique, notamment des projets de veille législatifs et réglementaires entrepris avec le secteur de la conformité.

Kyriakoula est une auteure publiée aux éditions Lexis Nexis. La seconde édition de son ouvrage intitulé « Secured Lending in Intellectual Property » (Prêts sécurisés en propriété intellectuelle) a été publiée en 2017. Elle est chargée de cours à la faculté de droit de l’Université de Montréal où elle enseigne les transactions sécurisées et la faillite. 

Kyriakoula fait partie de diverses associations industrielles canadiennes et américaines. Elle est membre exécutif de la section affaires de l’Association du Barreau canadien (division du Québec), vice-présidente du sous-comité du financement de la propriété intellectuelle de la division des finances commerciales de la section du droit des affaires de l’association du barreau américain et régente du collège américain des avocats en financement commercial.

Leah Lawrence

Leah milite depuis longtemps en faveur de l’ingénierie, de l’entrepreneuriat et de l’environnement. En tant que présidente et PDG de Technologies du développement durable Canada (TDDC), elle supervise les 150 millions de dollars que cette organisation investit chaque année pour aider les entrepreneurs qui développent de nouvelles technologies environnementales. 

Au fil des ans, Leah a siégé à de nombreux conseils d’administration d’entreprises et d’organisations sans but lucratif, notamment à titre de présidente de la section d’Ottawa de l’International Women’s Forum. En 2018, elle a été honorée de recevoir le prix du leadership du centenaire, la plus haute distinction que l’APEGA décerne à un membre pour ses réalisations exemplaires durant sa carrière. En 2019, elle a été intronisée au Temple de la renommée des 100 Canadiennes les plus influentes du Réseau des femmes exécutives (RFE) en reconnaissance de son dynamisme et de sa passion pour l’innovation. 

Leah détient un baccalauréat ès sciences appliquées de l’Université de Regina ainsi qu’une maîtrise en économie de l’Université de Calgary. Elle est aussi agrégée de l’Académie canadienne du génie et d’Ingénieurs Canada.

Ruth McHugh

Ruth McHugh est comptable professionnelle agréée, titulaire d’une maîtrise en administration des affaires et spécialiste de la gouvernance. Comme on peut le constater au vu de sa carrière de femme d’affaires, et plus récemment dans le cadre de ses fonctions à titre de directrice exécutive du Bureau de l’assemblée législative de l’Alberta et de chef des opérations au Bureau du vérificateur général de l’Alberta, elle a toujours su susciter l’innovation et produire des résultats.

Avant d’entrer au service du vérificateur général, Ruth était directrice financière et directrice des opérations du Musée des beaux-arts de l’Alberta; elle a aussi eu une carrière prestigieuse en tant que directrice des opérations et contrôleuse à la Company’s Coming Publishing Limited. Elle occupe actuellement le poste de directrice du conseil d’administration du nouveau collège des agents de brevets et des agents de marques de commerce du Canada, qui régit la profession et assure la promotion de la plus grande qualité de soutien en PI. 

Ruth est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université Heriot-Watt et diplômée du programme Rotman de perfectionnement des administrateurs de l’Institut des administrateurs de sociétés.

Lally Rementilla

Lally est directrice associée du financement sur actifs de propriété intellectuelle à la Banque de développement du Canada. Elle supervise et conseille stratégiquement une équipe nationale qui aide les entreprises riches en PI à accélérer leur croissance ou la commercialisation de leurs innovations.

Lally est chercheuse associée au Creative Destruction Lab et membre du comité d’investissement de Grands Défis Canada. Par le passé, elle a siégé au conseil d’administration de Pique Ventures Investments, de l’Association canadienne de la technologie de l’information, de nextMEDIA et de l’Association canadienne des femmes en communication.

Lally est fière de promouvoir l’innovation canadienne et tire une grande satisfaction de son partenariat avec les fondateurs et les équipes de direction qu’elle aide à s’adapter. Expérimentée dans le domaine de l’investissement axé sur l’égalité des sexes, elle tente d’avoir une influence positive sur les femmes du monde entier. Comptable professionnelle agréée, elle est également titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université York et d’un baccalauréat ès arts en communication de l’Université Ateneo de Manila.

Fondateurs, observateurs au conseil d’administration et représentants de ISDE

Peter Cowan, consultant principal, Northworks, et conseiller du PDG du CAI

Peter Cowan est consultant principal chez Northworks PI et conseiller du PDG du CAI. Northworks IP est un cabinet de services-conseils stratégiques en PI dont la mission est d’aider les entreprises à maximiser la valeur de leurs actifs de PI au moyen d’une approche de la PI axée sur les affaires. 

Peter compte 20 ans d’expérience en stratégie de PI; il lui arrive fréquemment de prendre la parole et de donner des conseils à propos de l’innovation et de la stratégie de PI. Il s’est occupé des activités commerciales de l’IAM afin de planifier, d’élaborer et de diriger l’exécution de l’ensemble des processus et des méthodes utilisés dans l’organisation. Fort d’une expérience technique approfondie, il est l’inventeur nommé sur au moins 70 brevets du secteur de l’énergie propre.  Peter conseille des clients d’envergures diverses, notamment des jeunes pousses, des entreprises en croissance, des bureaux de transfert technologique, des accélérateurs et des incubateurs, des groupes d’investisseurs en capitalrisque et des gouvernements.

Depuis 2014, il figure à l’IAM 300, une liste des 300 meilleurs stratèges en PI du monde nommés par des pairs créée par l’IAM Magazine, dont le siège central est à Londres. Peter détient un baccalauréat en génie (mécanique) et un MBA (entrepreneuriat; recherche axée sur les stratégies de PI pour les PME) de l’Université de Victoria, ainsi qu’une maîtrise en droit (propriété intellectuelle; recherche axée sur la PI et la gouvernance des conseils d’administration) de la Osgoode Hall Law School de l’Université York.

James (Jim) Hinton, co-fondateur du CAI

Fondateur de Own Innovation, James est un fier supporteur des entreprises technologiques canadiennes. Il est non seulement avocat en PI, mais également agent de brevets et de marques de commerce auprès de l’Office canadien de la PI, et il travaille directement pour des entreprises canadiennes auprès de l’Office des brevets et des marques de commerce des États-Unis. 

Il est également associé du Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale, où il étudie la PI et la politique de l’innovation. Jim a également des antécédents professionnels en génie mécanique et a travaillé dans le domaine de la fabrication des camions lourds et de la gestion de projets en fibre de verre avant de commencer ses études en droit. De plus, il est titulaire d’un baccalauréat en génie de l’Université McMaster et d’un doctorat en droit de l’Université de Toronto. Jim est professeur adjoint à l’Université Western Ontario, où il enseigne aux ingénieurs tout ce qui concerne la propriété intellectuelle. Il travaille en étroite collaboration avec le Conseil canadien des innovateurs concernant les initiatives d’innovation du Canada et la stratégie nationale du Canada en matière de PI. 

Chris Wormald, co-fondateur du CAI

Chris possède plus de 15 années d’expérience à titre de leader technologique capable de générer et de gérer la propriété intellectuelle (PI). Il est le fondateur de VeraMito Inc., une entreprise privée qui investit dans les entreprises technologiques prometteuses de la région de Waterloo. En sus de siéger à 11 conseils d’administration, il encadre plus d’une douzaine d’entrepreneurs et de cadres de niveau C concernant des stratégies qui les aideront à s’étendre à l’échelle mondiale.

En tant que responsable du développement corporatif chez BlackBerry, il faisait partie de l’équipe qui a bâti le plus important portefeuille de brevets dans le milieu des affaires au Canada. Inventeur nommé sur 33 brevets accordés, il fait partie des inventeurs à l’origine de l’application BlackBerry Messenger. Il a négocié des centaines d’ententes de licence complexes dont la valeur s’élève à des dizaines de milliards de dollars.

Chris détient un MBA de l’école de commerce Richard Ivey de l’Université Western Ontario et un baccalauréat en génie mécanique de l’Université de Waterloo, diplômes pour lesquels il a reçu la mention très honorable.

Jennifer Miller, directrice générale, Direction générale des politiques-cadres du marché, Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE)

Jennifer axe son travail sur les questions liées à la protection des renseignements personnels et des données, à la propriété intellectuelle, au droit d’auteur, à la concurrence et à l’insolvabilité. Par le passé, elle a été responsable de l’Initiative fédérale sur les superamas d’innovation et a occupé le poste de directrice des technologies émergentes d’ISDE.

Au gouvernement fédéral, elle a occupé diverses fonctions au Bureau du Conseil privé (analyse des politiques économiques et sociales, service-conseil au Cabinet et direction du programme d’innovation politique). Elle a également passé plusieurs années à Emploi et Développement social Canada (EDSC), où elle a travaillé sur divers dossiers liés à l’éducation postsecondaire et à l’aide financière aux étudiants.